Où faire pipi à Paris ?

Catégorie : Tags : , ,

L’auteur a arpenté Paris pendant des mois avant de pouvoir quadriller la ville des 200 toilettes réunies dans ce livre. Ces toilettes sont situées dans des espaces publics, leur accès est gratuit et plus surprenant que celui des habituelles sanisettes. Elles sont le fruit d’une quête incongrue qui, par ses énumérations et sa tentative d’épuisement d’un lieu, n’aurait sans doute pas déplu à Georges Perec. De fait, que vous souhaitiez faire un usage pratique de ce guide ou simplement goûter à sa poésie des inventaires, ce livre devrait vous satisfaire !

L'avis de Philippe Gargov

Adieu, Guides du Routard et autres Lonely Planet ! Voici le seul guide qui devrait compter pour visiter Paris : celui des petits coins où il fait bon faire son pipi ! Plus sérieusement, ce guide tout à fait sérieux pose une question cruciale : où vider sa vessie quand on déambule dans la ville, et que l'on souhaite éviter les sanisettes autant que les murs publics ? A défaut de fournir une réponse exhaustive et applicable à tous les territoires, cet inventaire signé Cécile Briand a le mérite d'ouvrir le champ des possibles en matière de wawas parisiennes.

L'initiative n'est d'ailleurs pas sans rappeler divers guides psychogéographiques publiés au cours des dernières décennies. On pensera par exemple à la géniale Rue Pipi, « une cartographie des ruelles strasbourgeoises propices à uriner avec un minimum d'intimité » publiée en 2012 par le non moins génial Florian Rivière. Mais au-delà de la gaudriole, la question du pipi reste l'une des urgences les plus tabous de nos espaces urbains. Comme le résume Julien Damon, l'un des spécialistes hexagonal de la question, les toilettes publiques constituent en effet « un droit à mieux aménager » :

«  Si le 'droit de se soulager', qui n’apparaît bien entendu nulle part dans les textes, peut être implicitement considéré comme un besoin et un droit de l’homme, son exercice et son accès sont devenus de plus en plus compliqués, en particulier pour les plus défavorisés, quand l’offre s’amenuisait quantitativement et se restreignait par l’automatisation et la tarification. Sur un autre plan, c’est entre les hommes et les femmes que les inégalités d’accès aux services sont les plus nettes. »

En ce sens, "Où faire pipi à Paris" n'est pas qu'un simple cadeau rigolo. Il est aussi le témoin d'un manquement, de la part des collectivités, en matière de services dédiés à ceux qui s'hydratent trop.

On en a parlé sur Demain la ville :
Quelle place pour les toilettes dans la ville de demain ?

Où faire pipi à Paris ? : Guide de 200 toilettes accessibles au public

8,50 € TTC

Habituellement expédié sous 24 h