Les villes invisibles

Catégorie : Tags : , ,

« Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre. Tu ne jouis pas d’une ville à cause de ses sept ou soixante-dix-sept merveilles, mais de la réponse qu’elle apporte à l’une de tes questions. » A travers un dialogue imaginaire entre Marco Polo et l’empereur Kubilai Khan, Italo Calvino nous offre un « dernier poème d’amour aux villes » et une subtile réflexion sur le langage, l’utopie et notre monde moderne.

L'avis de Philippe Gargov

L'origine de toutes choses, voilà ce que représente Les villes invisibles pour les urbanophiles que nous sommes. Bon, on en fait peut-être un peu trop, mais l'idée est là : avec ce petit livre, Italo Calvino a propulsé l'imaginaire urbain à des sommets jamais atteints. Chaque mot embarque le lecteur dans les méandres d'une ville fictive, avec un souci du détail qui la rendrait presque réelle. C'est là le tour de force de l'auteur, qui réussit à nous faire voyager en quelques lignes finement tracées sur le papier.

En effet, à l'instar des Mythologies de Roland Barthes, les Villes invisibles de Calvino tiennent en quelques paragraphes à peine. Là où d'autres auraient péché par excès d'épure, notre italien favori réussit à rendre le voyage ô combien profitable. Qui plus est, grâce à une structure sous-jacente qui lie toutes ces ville entre elles, Italo Calvino n'offre pas qu'un simple "catalogue" de villes imaginaires : il relate tout simplement la diversité des regards humains à l'égard de cet objet urbain qui nous est si cher, et pourtant toujours aussi mystérieux...

41flyixzxl-_sx302_bo1204203200_

7,20 € TTC

Habituellement expédié sous 24 h