Bon Baisers de Bruges

Catégorie : Tags : ,

Bons baisers de Bruges (In Bruges) est un film britannico-américain réalisé par Martin McDonagh, sorti en 2008. Suite à une bavure, deux tueurs à gages sont contraints d’émigrer quelques jours à Bruges. L’un d’eux s’y sent comme un poisson hors de l’eau, l’autre tombe sous le charme de la cité belge. Jusqu’au jour où leur patron demande à l’un d’abattre l’autre. Les vacances se transforment alors en une course-poursuite surréaliste dans les rues de la ville…

L'avis de Philippe Gargov

Pour une immense majorité de touristes à travers le monde, Bruges incarne sans doute l’idéal d’un city-break en couple ou en famille, un périple de quelques heures dans les chemins de traverse médiévaux préservés de toute modernité urbaine (si l’on excepte, bien sûr, tous les attrape-touristes et les restaurants franchisés qui débitent leurs snacks à prix d’or). La “Venise du Nord”, puisque c’est son petit nom, incarne ainsi l’une des figures les plus célèbres de la ville-musée. Mais ce que ne montrent pas les brochures touristiques en papier glacé, c’est l’envers du décor. Derrière l’enchantement des vacanciers en goguette, se cache une réalité moins vendeuse : celle de l’ennui qui survient inévitablement, pour celles et ceux qui y restent un peu trop longtemps.

Cette réalité, qui prend des allures tragi-comiques absolument délectables dans la bouche d’un Colin Farrell au sommet de sa forme, n’est pas terne pour autant. Elle est l’occasion de découvrir la ville dans ses silences et ses ombres, magnifiée par la réalisation de Martin McDonagh et la photographie d’Eigil Bryld. Ce spleen urbain, qui offre au cinéma l’un de ses plus beaux chefs-d’oeuvre récents, invite surtout le spectateur à s’interroger : peut-on vraiment s'accommoder d’une ville ainsi momifiée ?